LE BLOC-CYLINDRES OU MOTEUR

medo 5 janvier 2020 Aucun commentaire

LE BLOC-CYLINDRES OU MOTEUR

1)      Définition :

Le bloc cylindre ou bloc moteur est un organe pourvu d’évidements calibrés pour recevoir les pistons, des alésages horizontaux pour recevoir l’arbre à cames et le vilebrequin. Il sert de support pour les organes auxiliaires.

2)      Rôle :

–          Il sert de support à tous les organes principaux (pistons, vilebrequin…) et aux annexes (démarreur, alternateur…).

–          Il doit être rigide pour résister aux efforts engendrés par la combustion.

–          Il doit permettre d’évacuer, par combustion, une partie de la chaleur dégagée par la combustion.

–          Il doit pouvoir résister à la corrosion due au liquide de refroidissement, si ce système de refroidissement a été retenu.

Notation : sur certaine véhicules de haute compétition, genre F1, le moteur est « porteur », c’est-à-dire que le carter-cylindres participe à la rigidité du châssis du véhicule.

3)      Conception :

Le bloc-cylindres est obtenu par moulage, les matériaux utilisés sont :

–          Soit la fonte : elle a l’avantage d’une bonne rigidité.

–          Soit un alliage d’aluminium : il a l’avantage d’une bonne conduction et un poids inférieur a celui de la fonte.

A l’heure actuelle on utilise de la fonte GS (Graphite Sphéroïdale) qui possède une grande facilité de moulage et des propriétés mécaniques équivalentes à celles de l’acier sauf la soudabilité. En effet lors de sa solidification, le carbone s’y cristallise sous forme de sphérules alors que dans les fontes ordinaires ils se présentent sous forme de lamelles qui sont à l’origine de la « fragilité » de ces fontes.

4)      Différents types de Bloc-cylindres :

  • A alésage direct :

–          Cylindres allésés directement dans le bloc.

–          Bloc-cylindres un ou plusieurs alésages dans un seul élément bloc.

–          Fonte alliée de bonne qualité.

–          Chambre d’eau enveloppant les cylindres.

–          Matériau facile à mouler.

–          Limitation de problèmes d’étanchéité.

  •  Chemise sèche :

–          Chemise sèche placée dans un carter-cylindre disposant d’un dispositif d’immobilisions.

–          Rapporté-emmanchée à force.

–          Trempée dans l’air liquide.

–          Bloc en fonte qualité moyenne, bloc en alliage d’aluminium, chemise pas en contacte du fluide de refroidissement.