LE CYCLE À 4 TEMPS

medo 31 décembre 2019 Aucun commentaire

LE CYCLE À 4 TEMPS

Le cycle à 4 temps

Un moteur est dit à quatre temps (ou quatre cycles) parce que la transformation de l’énergie chimique du mélange carburé en énergie mécanique s’opère en deux allés/retours de piston.
Son fonctionnement théorique se décompose comme suit :

Premier temps : l’admission.

Le piston est au point mort haut, la soupape d’échappement est fermée et le volume compris entre le piston et le fond du cylindre est occupé par des gaz brûles provenant de combustions antérieures, la soupape d’admission s’ouvre pour établir la communication entre le carburateur et le cylindre. Tiré vers le bas par le vilebrequin, le piston descend et aspire un nouveau mélange air/carburant provenant du carburateur.
Près de la fin de course du piston (appelée point mort bas), la soupape d’admission se ferme par un mécanisme liant la soupape au vilebrequin.

Deuxième temps : la compression.

La course de compression commence lorsque la soupape d’admission se ferme et que le piston sous l’action du vilebrequin commence à se déplacer vers le haut du cylindre, comprimant le mélange dans un petit espace (chambre de combustion) en haut du cylindre.

Tags :